Lettre ouverte

05/11/2017

Lettre ouverte aux membres de la commission départementale de sécurité routière du 13/11/2017 concernant le tronçon de 3 kms de la D3 ( Harlière/Porte Estuaire)

 

L’association des usagers et riverains, vous informe que la D3 est devenue un axe routier très important : le trafic de 3500 VL/jour dont 210 PL en 2011 est passé à 7160 VL dont 500 PL en 2016, soit 103 % d'augmentation, Ce qui est énorme !

 

Nous savons que cela ira en augmentant puisque la Loire- Atlantique s’enrichit de 16.000 habitants par an et qu’une bonne partie se fixe dans le nord du département sur un axe REDON/RENNES. Ce trafic accru qui engendre une insécurité routière criante, doit nous amener d’une signalisation obsolète à une signalisation forte et marquée prévoyant l’évolution à venir.

 

Simultanément, les nuisances sonores ont également augmenté. Alors que dans un courrier du 10 Août 2017, nous demandions un revêtement routier de « type enrobé », le gravillonnage de Septembre n’a fait qu’aggraver le bruit : la route n’a jamais été aussi bruyante , de l’avis des usagers, des riverains et signataires de la pétition. Nous demandons qu’un nouveau revêtement acoustique soit réalisé dès 2018.

 

Concernant la sécurité routière, nous demandons la mise en place d’une signalétique protégeant les usagers et faisons des propositions en ce sens :

  • Réduire la vitesse à 70 km/h

  • Mise en place d’une ligne continue

  • Une signalisation adaptée et suffisante des carrefours, sorties de routes communales

  • Signaler la sortie de carrière et la présence d’enfants prenant le car scolaire au niveau de la Miretais

  • Mise en place d’un panneau signalant les courbes du Clos Bernard et de la Miretais

  • Suppression de la bordure type “trottoir” à la forge Hervé

  • Une délimitation des bords de la chaussée par rapport au bas-côté (pluie, brouillard, cyclistes, piétons)

  • Un revêtement routier le plus silencieux possible qui atténue la nuisance sonore des véhicules tant, pour les usagers (bruit de roulage agressif dans l’habitacle qui capte l’attention) que pour les riverains

  • Un entretien plus fréquent et régulier des haies, accotements herbeux et de la signalisation au sol

  • 50 km/h au niveau du carrefour St-Michel (particularité structurelle, masque de visibilité)

 

Le carrefour de St-Michel, pour les usagers de la D3 venant de la Harlière, n’est visible que de 100m après un sommet de côte. Une étude de la sécurité routière, analyse et préconise des solutions sécuritaires pour ce type de carrefour hors normes. Il faut au minimum 8 secondes pour qu’un véhicule (VL, PL Engins agricoles) s’insère dans la circulation : La distance pour s’arrêter à 70 km/h est de 166,4m, à 50 km/h de 110,4m.

 

Cette information nous oblige à prendre en considération ces éléments ; les décisions et préconisations de la C.D.S.R. nous rendent juridiquement responsables en cas d’accident.

 

Cette limitation de vitesse de 50km/h, pour être efficace, doit être contrainte par l’implantation d’un radar fixe. Depuis le 30 avril 2017 une communication du délégué interministériel à la sécurité routière indique que la C.D.S.R. est habilitée à contrôler l’implantation des radars au niveau local.

 

L’association de la D3-LA

www.d3-la.fr


 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Les plus hauts standards de sécurité pour la D3

18/09/2019

1/10
Please reload

Please reload

Please reload

Posts récents
Par tags
À l'affiche
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now